Le Chemin de Jerusalem

Miserere, Rouault

 

Domenico Scarlatti, Stabat Mater à 10

Philippe Hersant, Falling Star

Philippe Hersant, Le chemin de Jérusalem (viole seule)

Antonio Lotti, Crucifixus à 10

Philippe Hersant, Psaume 130

Jean-Sébastien Bach, Singet dem Herrn ein neues Lied

 

Macadam Ensemble

10 chanteurs, orgue, viole et chef

"Si tu es né pour des paysages impossibles,

Pour voir des choses invisibles,

Chevauche mille et une nuits,

Jusqu’à ce que l’âge sur toi fasse neiger des cheveux blancs,

Toi, tu me diras, quand tu seras rentré,

Toutes les merveilles étranges que tu auras rencontrées (…)"

John Donne

 

Le programme de ce concert se propose comme un voyage où l’auditeur empreinte le « Chemin de Jérusalem » dans un dialogue entre la musique baroque et la musique de Philippe Hersant. Ce "Chemin de Jerusalem" est le nom donné aux labyrinthes mystérieux gravés sur le sol de nombreuses cathédrales. Ce chemin labyrinthique que pouvait parcourir les pèlerins figurait une expérience initiatique et de transformation en souvenir de la Passion du Christ et de son chemin de croix. Le programme de ce concert reprend donc des pages de musiques magnifiques des ténèbres à la lumière en quelques sorte, du Stabat Mater de Scarlatti au jubilatoire Singet dem Herrn de Bach. Les paysages que traversent ce chemin de Jérusalem s'appuient sur la musique baroque à laquelle répond, sacrée ou profane, la musique de Philippe Hersant. La pièce pour viole seule Le Chemin de Jérusalem donne son nom à ce programme et la viole de gambe omniprésente dans ce concert dessine le portrait d'un voyageur imaginaire. Initiatique ce « Chemin de Jérusalem » invite à un itinéraire musical original et intemporel. Du récit poignant du Stabat Mater à l'onirisme de la poésie de John Donne et Henry King dans Falling Star de Philippe Hersant, ce concert propose la mise en musique d'un voyage intime et intérieur. Etienne Ferchaud